Chamanisme & Schizophrénie - Bonjour, Un chaman, ou chamane, est un prêtre-sorcier, initié en prise directe avec les forces cosmiques, à la fois devin et thérapeute, chargé de communiquer avec les esprits,

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Chamanisme & Schizophrénie

Rédigé par --pi--
Posté le mercredi 01.03.06 à 16h04
Message n° 29507

Bonjour,

Un chaman, ou chamane, est un prêtre-sorcier, initié en prise directe avec les forces cosmiques, à la fois devin et thérapeute, chargé de communiquer avec les esprits, bons ou mauvais, en reliant le monde des morts à celui des vivants. Il arrive aussi que lors de cette première rencontre avec les esprits, ils lui transmettent une maladie qui constituera le début de son initiation et donc de son apprentissage du chamanisme, en se guérissant de lui-même et/ou en rencontrant des personnes susceptibles de lui venir en aide, période d'enseignement pouvant durer des années. En occident, la mode du néo-chamanisme préconise l'auto-initiation, qui peut-être vécue de manière solitaire et sans accompagnement, mais la maladie contractée est généralement traité par la médecine occidentale sans aucune préoccupation d'ordre spirituel.

Personnelement, j'ai moi même expérimenté cette voie avec son lot de visions hallucinatoires et de metempsycoses possessives par le biais de la schizophrénie.

La schizophrénie est souvent décrite à tort comme un "dédoublement de la personnalité". Ce qui est effectivement la traduction littérale de ce mot. La schizophrénie est en fait une maladie nerveuse qui affecte gravement le processus de pensée, le comportement et les émotions du patient.

Les personnes atteintes de schizophrénie présentent des symptômes psychotiques. Ces symptômes comprennent des hallucinations (voir les choses différemment), des délires (des sentiments paranoïdes ou de nature bizarre infondés), des troubles de la pensée ou un sentiment extrême de peur.

Les délires, les visions et les hallucinations sont appelées symptômes positifs ou psychotiques. Les symptômes négatifs apparaissent après un certain temps : les patients deviennent repliés sur eux-mêmes, font montre de peu d'initiative et présentent une vie émotionnelle peu marquée. Souvent, les malade atteints de schizophrénie souffrent également de repli social car il leur devient difficile d'établir des relations avec d'autres personnes.

Ils ont du mal à agir normalement sans être en proie au stress. Ces troubles de la pensée se traduisent généralement par une baisse des résultats scolaires chez le jeune ou par des problèmes dans les relations de travail chez l'adulte.

Une caractéristique importante de cette maladie réside dans le fait qu'au début de la maladie les patients n'ont pas conscience qu'ils sont malades. Ils perdent contact avec la réalité.

Au cours d'une crise psychotique, le patient va être sujet à des hallucinations ou à des délires.


Hallucinations

Au cours d'un accès psychotique, les gens atteints de schizophrénie vont voir, entendre, goûter ou sentir des choses qui n'existent pas. Ils sont si convaincus de la réalité de leurs perceptions qu'ils vont agir en accord avec cette conviction. Ils pourront par exemple voir des choses qui n'existent pas ou être les seuls à entendre des voix. Certains peuvent même ressentir quelque chose ramper sur leur peau. La nourriture peut avoir un goût différent. Certains sont convaincus qu'on essaye de les empoisonner. Les gens présentant des symptômes psychotiques souffrent énormément. Parfois, les voix qu'ils entendent sont menaçantes ou inquiétantes ou les poussent à rejeter ceux qu'ils aiment.



Délires

Les patients ont parfois des sentiments paranoïdes infondés. Le patient joue parfois le premier rôle dans ses propres délires. Ces croyances peuvent être très étranges : elles sont parfois complètement ridicules, mais pour le patient, elles sont bien réelles. Certains pensent qu'ils sont quelqu'un d'autre (Dieu, la Vierge Marie ou Napoléon), qu'ils sont persécutés ou espionnés ou victimes d'un complot.

Ces délires vont prendre une place tellement importante que la vie du patient va en être totalement bouleversée. Par exemple, si ce malade croit qu'on essaye de l'empoisonner, il va changer ses habitudes alimentaires ou jeûner pendant de longues périodes.

Usage particulier de certains mots, de structures de langages inhabituelles et de pensées incohérentes

La schizophrénie affecte le processus normal de pensée d'une personne. Les pensées peuvent se former lentement, rapidement ou pas du tout : l'idéation est ralentie. Le patient peut passer d'un sujet à l'autre et sembler désorienté. Les personnes souffrant de schizophrénie ont parfois des difficultés à comprendre les autres ou à se rappeler des évènements.



Modifications émotionnelles

Les gens souffrant de schizophrénie peuvent se comporter de façon étrange et avoir le sentiment d'être coupés du reste du monde. Des changements d'humeur sont fréquents. Les patients peuvent être inhabituellement excités ou déprimés, ou craintifs et suspicieux. Leurs émotions sont émoussées. Les patients deviennent moins sensibles qu'avant et ne laissent plus autant paraître leurs émotions.



Modification de la personnalité

Les patients psychotiques agissent d'une façon différente comparativement à des gens indemnes de la maladie. Ils peuvent être extrêmement actifs ou au contraire somnoler toute la journée. Ils peuvent rire d'une situation tragique, pleurer après une plaisanterie ou s'énerver sans raison apparente. Souvent, ces modifications de la personnalité sont liées à des croyances erronées ou à des hallucinations. Par exemple, s'ils se croient menacés, ils appelleront la police. S'ils croient qu'on essaye de les empoisonner, ils arrêteront de manger. Parfois, ce sentiment peut engendrer des situations bizarres et très dangereuses, le patient pouvant par exemple se blesser ou s'auto-mutiler.

Les symptômes suivants sont des signes avant-coureurs de la schizophrénie :

La personne se replie sur elle-même et passe peu de temps avec les gens de son âge.


Pertes de mémoire (la personne ne se rappelle plus où elle range ses affaires).


Troubles de la perception (les objets changent soudain de forme ou de couleur).


Paranoïa : la personne croit que l'on complote dans son dos.


Intérêt très marqué pour des sujets comme la religion, la philosophie, les sciences occultes, etc. (la personne peut faire partie d'un culte).


Troubles de la pensée (des raisonnements abstraits, incohérents ou illogiques).


Troubles de l'attention (la personne est facilement distraite).


Dépression.


Agressivité, irritabilité, hostilité incompréhensible.


Manque d'énergie.


Troubles du sommeil (la personne dort pendant la journée et reste éveillée la nuit).


Peur, tremblements dans les mains ou dans la voix.


Perte d'appétit ou au contraire appétit dévorant.


Détérioration de l'hygiène personnelle (ne se lave plus que rarement).


Difficultés d'insertion.


Délires.

Au cours d'épisode psychotique, les symptômes suivants peuvent se produire :

Hallucinations


Délires


Usage inhabituel de mots ou de structures linguistiques, pensées incohérentes


Changement d'humeur


Modification de la personnalité


Je tiens à rajouter que certains symptômes sont également empreint d'angélisme et conduisent à des accès de conscience modifié généralement atteint par la pratique de la méditation. Actuellement, je suis soigné par injection de psychotrope à action prolongé: le Risperdal Consta, fabriqué par l'Institut Janssen-Cilag dont le Logo représente un Cerf. J'aimerai beaucoup connaître la symbolique de cette animal qui constitue dorénavant un totem chamanique selon moi.

Merci beaucoup de votre intêret.


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite