Communion - Bonsoir Jojo2 Le deuil est également venu bouleverser ma vie, comme celle de tant de nos amis ici. Cela me fait dire que le deuil rassemble, qu'il gnénère la

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Communion

Rédigé par Agatha
Posté le mardi 09.12.03 à 00h37
Message n° 14421

Bonsoir Jojo2
Le deuil est également venu bouleverser ma vie, comme celle de tant de nos amis ici. Cela me fait dire que le deuil rassemble, qu'il gnénère la solidarité et qu'il est un creuset d'ouverture à la compréhension entre tous. En cela il peut être regardé non comme un grouffre noir et sans issue mais comme un tremplin à aller vers plus de fraternité et d'amour.
J'ai réagi comme toi, comme tous ceux qui ont perdu un être aimé et pour lesquels la vie bascule dans l'obscurité de la souffrance, du doute, des questionnements, et dans le besoin du contact. Un contact qui ne s'établissait jamais me laissant misérable et désespérée
J'ai réalisé, un jour, combien cette chappe de souffrance faisait de moi une maison fermée, aux portes et aux volets clos, et j'ai compris que cet enfermement ne pouvait rien laisser passer : ni la lumière, ni la vie, ni quoi que ce soit, et surtout pas ce que j'appelais de toutes mes forces : le contact.
J'ai continué à appeler, mais en essayant de toute mon âme de mettre dans cet appel une espérance, qui au fil du temps s'est muée en foi. Cette foi m'a aidée à aimer mieux mon amour parti, à le vivre avec plus de joie, à le rendre plus présent qu'absent, dans l'amour non douloureux ressenti. Peu à peu les portes se sont ouvertes, la lumière est entrée et avec elle, le réconfort, l'apaisement.
Dieu entend toujours le cri de ses enfants et ne reste jamais sourd à leur appel. C'est nous qui, enfermés dans la souffrance, ne pouvons l'entendre, car nous n'entendons que notre propre cri. Lorsque ce fracas intérieur nous laisse un peu tranquille, que nous parvenons à lui substituer un sentiment de joie pour celui qui est parti, en le voulant heureux de poursuivre son voyage, en le libérant du poids de notre douleur... alors vient cette grâce de Dieu qu'est notre propre libération. L'amour ne nous crucifie plus de douleur. Il devient quelque chose qui nous porte et nous pousse en avant. Il devient un élément vivant qui unifie et relie.
Alors espère JoJo2, ne cesse jamais d'espérer, tout en essayant de fond du coeur, aussi bien que ta douleur te le permet, de vivre cette espérance non comme celle du désespoir, mais celle de la vie, de la joie pour ton enfant, pour toi. Ceux que nous aimons ne nous quittent pas et le lien s'opère dans l'amour partagé, vécu comme une force vivante qui réunit.
De tout mon coeur je suis auprès de toi dans cette traversée du tunnel, en appelant pour toi cet apaismement qui te permettra de voir la petite lumière au bout. une lumière qui va grandir à cahque pas que tu pourras faire vers elle.
Bien fraternellement
Agatha


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite