De la division de l'UNité - Namasté, Nous parlons souvent d'indivisibilité, j'aimerai vous interpeler à ce sujet concernant le UN. Le UN est considéré comme l'origine, le début, la cause, la raison, l'intention,

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

De la division de l'UNité

Rédigé par Thazz1
Posté le mercredi 05.03.08 à 20h35
Message n° 34867

Namasté,

Nous parlons souvent d'indivisibilité, j'aimerai vous interpeler à ce sujet concernant le UN.
Le UN est considéré comme l'origine, le début, la cause, la raison, l'intention, la volonté, la singularité, le hasard, bref, le UN est commencement. Du 1 va naître le 2, la relativité dans laquelle évolue(se meut) notre univers.
Le 2 est-il donc un ajout au 1, une duplication en quelque sorte? Partant du principe (hypothétique certes, mais consensuel) que le UN représente l'ensemble, dès lors qu'il y a création du 1, cette création devient partie intégrante de celui-ci donc l'ensemble demeure l'ensemble, quoi qu'il arrive. En ce sens peut-on parler de multiplication du 1? Je ne pense pas si je considère en plus que la création est effectuée à partir de la seule chose existante, soit le 1 lui-même... quoi d'autre? Multiplier serait ajouter à l'ensemble quelque chose qui ne fasse pas partie de l'ensemble... euh...
Le 2 serait-il donc une division du 1? C'est le principe du miroir reflet ou le reflet (l'idôle en grec) n'est que l'illusion du sujet projeté. Cependant la nature même du 2 nous interpèle car si le 1 demeure l'ensemble, le reflet est autonome dans sa réalité. C'est l'image du "zéro et l'infini" dont j'ai parlé dans un autre post. Le 2 est inclus dans le 1 car il en est le reflet et non une projection extérieure. Le 2 est intérieur car la dualité est une dimension intérieure. De fait, tout ce que la dualité révèle n'est que l'ensemble dissocié, du moins relativisé.
Si je prend les dimensions du temps et de l'espace je constate ceci; le temps se résume en un seul et unique instant que l'on nomme le "présent". Il n'existe aucun autre instant sauf celui-ci qui se renouvelle sans cesse. Mais qu'en est-il de ce renouvellement au niveau du Tout? Le UN est-il dans un instant unique ou dans une succession? Vraissemblablement, par définition, le 1 étant l'ensemble, il est l'instant lui-même. ...
L'espace de son côté se résume à ceci: où que nous soyons nous sommes invariablement "ici". La conscience se situe toujours dans le "ici" et si nous la soumettons à l'épreuve de la dualité, si je suis "ici", ma conscience le vit précisément ainsi mais il me sera impossible de la porter ailleurs. Par contre, votre conscience se situe dans cet ailleurs que ma conscience ne peut qu'imaginer (ou ressentir avec l'empatie). La conscience est donc toujours dans le "ici" même s'il est se décompose en de multiples Etres. L'espace représenterait la séparation entre la conscience qui se définit en tant qu'entité (notre JE) et .. la conscience qui se définit en tant qu'entité (le non JE, le TU). Ainsi donc l'espace sépare la conscience d'elle même. Le 1 étant l'ensemble, il est la Conscience globale, il ne peut donc se situer qu' "ici" car étant le Tout il ne peut être ailleurs qu'en lui même. (Il est aussi important d'observer que l'ensemble JE et Tu forme le NOUS. Or le NOUS est le principe d'unification au Tout décrit par la gnose)
L'espace serait donc également une dimension intérieure au 1?
De fait, temps et espace non sont-elles pas les dimensions de la relativité (du 2) ?
Alors? Division?
Pas sur.. je doute toujours.
Si le 2 est la division du 1 (ainsi que les autres nombres, soyons gentlemen) cela signifie t-il qu'il n'ait qu'une partie de l'Essence du 1? Que le 2 soit inaccompli et ne puisse en fait jamais l'être?
Personnellement cela ne me suffit pas, je ne me contente pas d'un reflet, aussi divin soit-il. Hérésie que voilà, soit.. et alors?
Existe-il autre chose que la division pour expliquer la dualité?

Je crois qu'il existe une troisième possibilité, elle est connue de chacun et me semble parfaite dans son expression. La mytose.
Rappelez-vous que la gamète fécondée va se scinder. Est-ce une division? Une multiplication? Non, ou plutôt les deux en même temps. Voilà ainsi devant nos yeux un principe certes simple à comprendre mais d'une harmonie scintillante. Et pourtant... la mytose est bien l'origine de l'expression de la vie sous sa forme physique. La mytose est bien notre première évolution, l'expression de notre intention de vie.
L'univers serait-il né d'une mytose du 1? Possible mais pour que la mytose soit, il lui faut 2 gamètes, du moins dans notre dimension. Quel serait alors le second élément associé au 1 pour fusionner et créer notre univers? Si le 1 est l'ensemble, il demeure indéniable que le 1 ne peut être associé à rien d'autre qu'à lui même pour créer...
A moins que...

A moins que l'infini ne s'unisse au zéro? (o:

A votre avis?

L'éternité est notre.
Aomëtae


Les réponses à ce message

 Une vision, par Maxel87 le 06.03.08 à 00h22
 Je sais rien mais j'en cause. par Lecate le 09.03.08 à 10h07
 S'offrir le choix par Thazz1 le 09.03.08 à 12h58
 La pyramide, par Maxel87 le 09.03.08 à 14h08

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite