Face à l'inacceptable - Bonjour Virge Les mots restent si peu de choses, quand l'arrachement survient, brutal, apparement injustifiable. Il est des douleurs que le coeur a du mal à concevoir et que

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Face à l'inacceptable

Rédigé par Agatha
Posté le dimanche 07.12.03 à 13h41
Message n° 14366

Bonjour Virge
Les mots restent si peu de choses, quand l'arrachement survient, brutal, apparement injustifiable. Il est des douleurs que le coeur a du mal à concevoir et que la raison refuse. Elles deviennent alors, à nos yeux, de l'injustice, la "preuve" et l'antithèse de l'existence de Dieu.
Pourquoi lui ? Pourquoi tout ça ? Pourquoi un homme jeune, père de famille, est-il arraché aux siens, les laissant dans le désarroi, la douleur, les problèmes à affronter ? Des questions auxquelles il n'existe pas de réponse justifiée, valable pour celui que la souffrance terrasse. Naissent alors la révolte et le reniement. La révolte est une forme de défense et il faut l'accueillir. Elle est, dans un premier temps, une façon de rester debout, d'être un humain face à ce qui semble inhumain.
Mais peu à peu, en laissant le temps faire son oeuvre salvatrice, vient une autre forme de conscience : celle du coté éphémère et fragile de toute vie sur terre. On ne comprend pas mieux, mais on se laisse pénétrer de cette évidence : nous ne sommes que de passage, et nous ne savons jamais d'avance quand ce passage cessera. Ce n'est pas parce que le sens nous échappe, qu'il n'y en a aucun.
Nous ne savons rien, ou si peu ! Pourtant il nous reste l'essentiel. Aimer ceux qui restent, ceux qui sont là et qui ont besoin de nous. Les aimer fort, comme si'ls devaient partir demain, faire pour eux le maximum, conscients que nous ne savons pas jusqu'à quand nous sera donné le bonheur de leur apporter soutien, amour.
Si la foi s'est perdue dans le choc de l'arrachement, elle refleurira. Elle reviendra avec le don de soi, dans l'oubli de son chagrin pour faire rire un petit fgarçon de 3 ans dont le papa n'est plus là, pour accompagner la maman vers une naissance et l'aider à se réjouir d'une vie qui arrive.
Si tu le peux montre à ton ami, tout ce qu'il peut faire de beau, de grand, d'utile, d'aimant auprès de ceux que son frère a laissés malgré lui. Fais-lui voir tout ce qu'il y a à construire encore. Et s'il ne veut plus croire, pour le moment, tant pis. Son frere, lui, croit en lui, compte sur lui.
Chaque chose en son temps et à chaque jour suffit sa peine. On ne peut demander plus à un être que sa capacité de souffrance peut accueillir. Dis lui simplement le fond, l'essentiel : l' Amour est immortel. Il est le lien et le prolongement.
De tout mon coeur, je suis en communion avec vous.
Bien fraternellement
Agatha


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite