J'aime la franchise - Mourir n'est rien ? Je ne peux te laisser écrire cela, sans rebondir, bien que je comprenne (peut-être ce que tu as voulu) exprimer....Mourir n'est pas si facile

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

J'aime la franchise

Rédigé par Dmr
Posté le lundi 26.05.03 à 20h37
Message n° 7353

Mourir n'est rien ? Je ne peux te laisser écrire cela, sans rebondir, bien que je comprenne (peut-être ce que tu as voulu) exprimer....Mourir n'est pas si facile que cela, car pour bien mourir, il faut avoir appris à bien vivre, et pour bien vivre, il faut être prêt à bien mourir.
Je suis bénévole dans un service de soins palliatifs, et je peux te dire, que ce n'est pas rien !.....Il y a la souffrance, et je tairais avec elle tout son cortège d'horreurs (visuelles et corporelles)..
L'on peut trouver un grand réconfort, abstraction faite des souffrances qui, éventuellement, la précèdent, peut être de ne pas être aussi effroyable qu'on l'imagine, ceux qui l'ont vu de près l'ont trouvée belle au point de regretter. C'est vrai.
Mais on ne peut pas l'exprimer, la traduite par Rien. La mort est la continuité de la Vie. Mais a travers tout ces aspects positifs, tu ne peut nier, tout ce qui entoure l'acte dernier, la mort...avant ce passage ultime, il y a tout le reste !....Plus l'entourage, la famille, le travail de deuil, le travail sur sois, le travail sur l'autre, la peur, le désarois etc....
La mort n'est comme la naissance, qu'une transformation. La vie de chaque créature n'est qu'une suite d'états tous liés entre eux comme une chaîne dans laquelle l'existence présente est un anneau, mais néanmoins liés à toute une chaîne .
Naissance ? "personne ne se rappelle du moment de sa naisssance" ? peut-être, mais il est possible de le revivre, de le comprendre, tu parles de "l'esprit qui s'incorpore" ...ok s'est ta théorie, mais pourquoi l'affirmer ?
Peut tu accepter que d'autres ne partage pas, ce point de vue la, ou puisse avoir une autre approche ?
Affirmer aussi que nous n'avons pas été concu par Amour de la part de nos parents ! La pour moi c'est trop DMR !....C'est vrai il y en a assez d'enfants qui ont été concu, sans être désiré, par hasard ..., par viol !...etc...c'est assez triste comme ca !...D'autres ont été voulu et concu par Amour et pour l'Amour.....(tiens au hasard le mien en particulier ! ....Est-tu toi meme parent pour affirmer encore "nos parents ne savent pas pourquoi il nous ont conçu réellement"....Qui es-tu pour juger les tiens en disant "dire que les miens m'ont invité dans un corps humain semble dénudé de sens" !....(Bonjour la Fêtes des Mères et des Pères aussi !)
Je suis désolée de te répondre, de cette façon la, pourtant je lis tout ce que tu écris, et crois moi y porte intérêts, mais la...il m'étais impossible de me contenir, si j'ai mal compris je m'en excuse, il m'a semblé
pour moi que les limites étaient dépassées....D'autres me suivront peut-être dans mon raisonnement ou pas....D'autres oserons ou pas....D'autres apprécierons ou pas....Mais n'écris-tu pas aussi "respect, échange, humilité des règles que je m'évertuent de suivre" Alors j'ose espérer que tu me comprendra et me pardonnera ma franchise
Oui peut être que parfois je suis très durs dans mes mots, parce que j'en ai marre de devoir subir l'égoïsme de la majorité des gens dans notre société actuelle.
J'étais suicidaire et j'ai voulu mettre fin à cette vie plusieurs fois, la chance ou le destin m'a permis maintenant de comprendre que ce crime est un non respect envers de ce que l'on reçoit pour comprendre.
Je maintiens que mourir n'est rien, mais mourir dans l'ignorance est très grave. La vie est un des plus beau cadeau qu'il soit même si nous vivons parfois l'enfer, car cet enfer nous est nécessaire pour nous ouvrir l'esprit et le coeur.
Il est naturellement vrai que mourir est très grave pour celui qui croit encore en la mort, pour celui qui ne la comprend pas, pour celui qui ne respecte pas la vie. Il est aussi évidant que nous nous devons de préserver la vie, de la prolonger surtout pour celui qui n'est pas encore prêt à retrouver ses esprits.
Désolé si je t'ai froissé dans mes mots et mon verbe, mais c'est sans doute que le raz le bol qui me ronge par moment, et oui je suis un homme. Un raz le bol venant du fait que je ne supporte plus un système qui développe des individus qui salisse la vérité pour des raisons de pouvoirs et d'argent, même la mort est devenu un revenu, une honte.
Accompagné des gens dans la mort est un acte très digne et demandant beaucoup d'effort et de courage surtout en lisant la crainte, l'incertitude, certaines culpabilité dans les yeux, et ce n'est pas par manque de coeur que lorsque quelqu'un s'éteint que cela ne me touche que très peu de temps, le temps de reprendre conscience de ce que je suis. Car lorsque la mort est survenue en réalité je communique très rapidement avec la personne décédée, Dès ce moment là je souffre souvent de voir ce que cet être fait et ressentir son désarroi à cause de l'ignorance et du gâchis de la vie qu'il a mener. A ce moment alors l'esprit se rends compte de ceux qui se trouvent autour de lui. Ils ne l'entendent pas, ils pleurent parce qu'ils croient qu'ils on perdu quelqu'un définitivement, il est naturellement compréhensible que ne plus pouvoir serrer quelqu'un que l'on aime contre son coeur est très dur à assumer, de lui tendre la main ou de lui donner des baisers. Mais il est une réalité que beaucoup l'homme ne parviennent pas comprendre, c'est que celui qui est mort est en réalité libéré, il sait encore serré contre son coeur et beaucoup plus qu'avec des bras, il sait donner des baisers, il sait encore communiquer et voir, entendre, seul ceux qui sont encore vivant n'y parviennent pas encore.
Mais je compatis, pour le désarroi de ceux qui ne parviennent pas a comprendre, nous sommes ici je crois pour partager des moyens de compréhension dans ce domaine, celui de l'esprit et donc j'essaie d'aider au mieux par mes mots, ma maladresse écrite, ce que je ressens et en réalité me touche profondément.
En ce qui concerne la naissance, du moment ou l'esprit qui s'incorpore, ce n'est que ma foi qui m'a mené à en être convaincu comme tel. Notre éducation dans le domaine est totalement nul et va dans le sens contraire, tout comme notre société qui se dirige va vers une finalité pour beaucoup. Il faut vraiment être aveugle ou sourd, ou je m'en foutiste pour ne pas voir la réalité en face. Pourtant il existe deux moyens d'échapper à cela, savoir mourir ou vouloir vivre pour encore aider quand le moment sera venu, dans ce second cas le savoir peut le permettre tout autant de la foi..
Je n'ai jamais dit que nos parents ne nous ont pas conçu par Amour, bien que certains ne se cachent pas de dire parfois que c'est un accident. Mais ils sont conçu par un amour purement partager entre deux individus, pour des raisons d'héritages parfois, mais aussi pour des raisons religieuses, de vanité, d'orgueil, sans comprendre que l'amour ne se limite pas au désirs d'avoir un enfant. Combien de gens ne font-ils pas d'enfants pour avoir des avantages financiers dans certains pays,. Combien d'enfants naissent parce que le seul plaisirs en certains pays est celui de faire l'amour physique, combien d'enfants se sont-ils pas vendu dans le monde par leurs parents parce qu'ils ne savent pas assumer leur charge. Combien ne sont-ils pas traité comme servant par leurs parents, sans compter les criminels et pervers qui aussi font sujet révoltant dans nos actualités. Combien de parents ne mettent-ils pas leur enfants devant les chars pour leurs jeter des pierres, les place en tête de leurs révoltes ou les enferment parce qu'ils sont trop bruyants Combien abandonnent-ils leurs enfants dans le monde en se séparant, combien produisent sur les enfants des problèmes liés aux disputent parentales, sans parler des enfants battus et maltraité, ou devant se taire devant la TV, combien ne reçoivent-ils pas de jeux vidéo abêtissant pour que les grands aient la paix ?
Stooopp, il faut se réveiller ou rester définitivement endormi ailleurs.
Quant on voit ce que l'adulte fait dans le monde avec ses fichues guerres, sont fichus argent, ses fichu pouvoirs, cette saloperies de ˆperversité, comment les enfants qui ne sont pas les leurs sont-ils touché par cela, sans comprendre non plus les dictateurs et les pouvoirs qui en font des guerriers dès leur plus jeune âge.
Si vous ne faites pas partie de ses parents là, alors que votre enfants deviennent ceux qui construiront l'avenir, le reste n'est que poison.
Je ne juge point mes parents et les aiment tout autant que tout être sur terre, je les remercie de m'avoir donné naturellement vie, mais malheureusement ils ne peuvent comprendre qui je suis. Eux même ne savent pas qui ils sont exceptés des parents ayant assumés notre éducation, leur éducation, celle de notre société. Finalement rare sont les enfants qui quitte leur éducation avec une vue concrète de leur avenir et de celui du monde.. Je ne ferais pas un tableau de mes parents parce que je les respecte trop, mais je sais que je ne saurais parler par exemple avec mon père que lorsqu'il pourra m'entendre, et il n'est pourtant pas sourd et bien présent.
Je préfère la franchise que le silence, l'approbation par amitié ou compassion, et finalement les meilleurs amitiés ne se font-elles pas après une bonne dispute, bien que je ne sais plus me disputer, je trouve cela tellement primaire que j'en ris maintenant, mais il fut un temps ......
Bien 0 Toi
DMR
6 6


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite