L'humilité, l'orgueuil, l'égo.... - Beaucoup se pose la question, à savoir «ce qu'est l'humilité», dont on parle si souvent. J'ai essayé de mettre en mots, de décrire ce qu'est l'humilité pour moi. C'est

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

L'humilité, l'orgueuil, l'égo....

Rédigé par Dannye
Posté le dimanche 28.12.03 à 16h11
Message n° 14980

Beaucoup se pose la question, à savoir «ce qu'est l'humilité», dont on parle si souvent. J'ai essayé de mettre en mots, de décrire ce qu'est l'humilité pour moi. C'est aussi une réponse à Paquerette, comme commentaire ; j'avais envoyé cette réponse, et j'ai pensé la remettre dans le forum, non par orgueuil....:), mais pour susciter le débat sur ces notions parfois difficiles à comprendre, où chacun peut avoir ses propres compréhensions, qui peuvent différer de la mienne, tout en étant aussi bonnes ; cela me permettra aussi d'élargir ma vision sur ces points.
Ce qu'est l'humilité, c'est pour moi être soi, juste soi...C'est un état et une attitude, en même temps. Un état d'être, quand je suis moi, dans le présent du moment ; être soi, en sachant qui on est, en s'aimant et s'acceptant tel que l'on est, conscient de nos forces et faiblesses ou limites.
Je serai alors en concordance avec mon être, mon âme, sans artifice, sans masque, sans orgueuil, car je reconnaîtrai que je suis à l'image des autres, ni plus, ni moins ; une parcelle divine en cheminement, comme toutes les âmes de cette terre.
L'humilité est aussi une attitude, envers les autres, ceux qui m'entourent, et ceux que je ne connait point. Donner aux autres ce que j'ai reçu, ce que je reçois, porter le message inscrit en moi, au sein de mon âme, mais sans m'en glorifier, sans attendre en retour quoi que ce soit. Etre toujours consciente de mes forces et mes faiblesses ; partager, aider, tout en restant simple, humble, sans jugement aucun envers les autres. Garder en mémoire que je peux aider avec les connaisances acquises au fil de mes vies, sans croire détenir la vérité, car ma vérité n'est pas nécessairement celle de l'autre.
Chacun est unique, et ça je dois le respecter ; je dois m'ouvrir à tous, car chacun peut m'apporter des éléments pour mon cheminement ; savoir donner le message que je détiens en moi, tout en sachant recevoir le message de tous et chacun, pour y puiser ce dont j'ai encore besoin. Ne pas me croire au-dessus de tous, car dans la spiritualité, il n'y a pas de grade, de médaille, de petites et grandes âmes. Toutes les âmes sont grandes, sur un pied d'égalité ; la différence réside seulement dans le chemin parcouru, les expériences vécues. C'est ainsi qu'on vit son humilité au quotidien.
«La frontière entre l'Amour de soi, et l'orgueuil» ? Selon moi, les deux sont des éléments différents. L'amour de soi, refère à la première partie du message qui m'a été donné. C'est apprendre à se connaître, à accepter ce que je suis, «sans vouloir être parfait...s'aimer comme Dieu nous aime, avec nos failles et nos limites» comme tu le dis si bien, et aussi avec nos forces. S'aimer, c'est aussi savoir accepter des autres, ne pas refuser l'aide et l'amour des autres. S'aimer simplement et humblement, sachant que sans les autres et Dieu, je ne suis rien....
L'opposé serait plus pour moi, le narcissisme, menant à l'égocentrisme ; s'aimer au point de se croire le meilleur, regarder nos forces, oubliant nos limites, croire qu'on détient seul la seule vérité, s'aimer au point de ne penser qu'à soi, le soi devenant plus important que les autres.
L'orgueuil rejoint ce narcissisme, les deux sont reliés, mais avec en plus une grosse touche de pouvoir ; son contraire serait l'humilité. L'orgueilleux est en quête constante de l'approbation, aime se faire voir, écrit pour être reconnu, voudrait toujours plus de pouvoir, afin de proclamer sa supériorité, sa vérité. IL donne, comptant recevoir, se vente d'aider et d'aimer les autres et s'en glorifie, en cherchant la reconnaissance des autres. Il ne peut rester dans l'ombre car son orgueuil le pousse toujours à se placer à l'avant-plan. Il a réponse à tout, mais rien ne lui convient, car il sait tout....
«Effacer l'égo» à tout prix, pourquoi ? Ce n'est pas l'égo qu'il faut chasser, mais le «super-ego», rejoignant le narcissisme et l'orgueil. L'ego est véhiculé à toutes les sauces chez les «auteurs humanistes», mais chassez l'égo, et vous perdrez votre individualité. Si on cherche dans le dictionnaire ce qu'est l'égo, ils nous disent que «l'égo est le sujet, la partie transcendantale du moi» ; le moi «est ce qui constitue l'individualité, la personnalité». Le moi rejoint le soi, qui est «la conscience, l'être en tant qu'il est pour lui-même». Donc l'égo, est le moi au niveau conscient, le soi au niveau inconscient, mais font tous partie de notre individualité, de ce que nous sommes, que nous devons aimer, accepter, c'est ce que je suis au plus profond de mon être, et de mon âme.
Ce que je dois travailler pour être moi, c'est la personnalité que j'ai, la partie extérieure de moi vue par les autres, ce que je reflète. La personnalité n'est pas nécessairement moi, car elle est une façade, ce que les autres perçoivent, une construction fausse forgée par mes parents, mes amis, la société, qui m'ont dit qui j'étais, dicté ce que je devais faire, comment agir. C'est une fausse représentation de ce que je suis, car personne ne peut savoir qui je suis intérieurement ; il n'y a que moi qui puisse vraiment me connaître par une recherche intérieure, connaître mon individualité qui fait partie de mon âme.
Pour moi, quand on parle de l'égo, on se mêle avec bien d'autres notions.
L'égo ne serait pas alors «une séparation d'avec le Tout», il ferait coeur avec le Tout, car il comprend mon être, mon âme, faisant corps avec le divin. Je dois renforcir mon égo pour parvenir à la confiance en moi et à l'Amour universel ; je le renforcis en sachant qui je suis, en m'aimant, en m'acceptant. Renforcir n'est pas grossir....et c'est là souvent qu'on fait erreur. Grossir mon égo me mènera au narcissisme, à l'orgueil, le reforcir m'ouvrira la voie de mon coeur, de mon âme, me permettant ainsi de donner et recevoir en toute humilité.
Ce message reflète ma perception intérieure, ce en quoi je crois ; vous n'êtes pas obligés d'être en accord avec moi. J'espère juste par ce message donner des pistes à votre propre recherche.
Affectueusement, dannye,
5


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite