Légendes de Chine - Bonjour, Pour rester dans le ton du dossier du moment que Gilles nous a si bien concocté et auquel Tricia a eu la gentillesse de nous partager la

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Légendes de Chine

Rédigé par Mireille
Posté le samedi 12.11.05 à 20h04
Message n° 28144

Bonjour,

Pour rester dans le ton du dossier du moment que Gilles nous a si bien concocté et auquel Tricia a eu la gentillesse de nous partager la conception du yin et du yang, voici en quelques lignes, un aperçu de la légende du dragon ailé conçu par la Chine immémoriale, d'après Durville (comme quoi, de tous les temps et partout tout est toujours symboles...) :

Pleine de mystères et de poésie, la légende du dragon ailé revête la plus haute image de l'adepte.
Le dragon cet animal fabuleux, a un corps de serpent ailé et est couvert d'écailles, ses pattes sont armées de griffes redoutables et représentent le Verbe Divin ou l'initié formé à son image.

Ce dragon peut vivre dans l'eau, sur la terre et dans l'air. Il connaît tous les secrets de la matière et de l'Esprit. C'est le symbole de l'initié qui, par son adaptation intérieure, peut vivre sans difficultés dans les mondes supérieurs, médians ou inférieurs, parce que l'essence lui en est connue.
La légende rapporte qu'un jour, un dragon sortit du Fleuve jaune. Il portait dessiné sur ses écailles, des cercles de couleur claire ou foncée. C'est sur les écailles de son dos que le Dragon conserve son savoir. Tout au long de son corps onduleux, ses écailles sont couvertes de figures sacrées. Ce sont ces images reflets de la réalité spirituelle qui lui ont imposé leurs rythmes. De même le véritable initié, qui a compris les formes sacrées et en a pénétré son esprit par l'adaptation de sa volonté à une volonté Divine, peut, après l'entraînement nécessaire de son esprit, de son coeur et de son corps, projeter sur les autres les rythmes qu'il possède, transmuer leur esprit et la matière elle-même à l'image des formes qu'il a conçues dans son esprit. Il répercute autour de lui, mais ce n'est qu'après de longs travaux et de savantes études qu'un tel pouvoir est conféré à l'adepte. Il doit franchir bien des stades avant d'atteindre ce but.

Ces stades de l'initiation chinoise sont figurés par les six manières dont le Dragon est représenté. Ce sont autant de transformation de celui qui est appelé à suivre la voie. Il lui faut quitter la matière, symbolisée par l'eau (dans cette légende) qui est la mère universelle et le sein où se créent les formes pour gagner le ciel de l'Esprit. Le dragon, nous l'avons dit, peut vivre dans l'eau, sur terre et dans l'air.

Donc, six dragons pour six images. Nous ne ferons ici qu'énumérer les six dragons, nous attardant pourtant sur l'un d'entre eux car il mérite réflexion particulière.
1)Le dragon caché, enfoui au fond des eaux (l'esprit est enfoncé » dans la matière).
2)Le dragon dans la rizière, sorti des eaux (prise de conscience du monde extérieur, il est sur la terre mais la terre boueuse qui s'écrase sous son poids, c'est le premier éveil spirituel).
3)Le dragon visible (s'élève au sommet des eaux mugissantes).
4)Le dragon bondissant, et c'est là qu'il nous faut faire un petit arrêt car le dragon bondissant est celui du choix : l'être a compris qu'il ne doit pas rester dans le milieu morbide, il a trouvé la terre ferme qui lui permettra de s'élever mais il n'a pas pris conscience de ses ailes. C'est alors le moment du choix décisif, deux choix s'ouvrent devant l'âme humaine en travail :

a) l'appel de l'Esprit. Triomphant de toutes les forces matérielles, des plaisirs et des appétits, des craintes et des violences. C'est l'union parfaite avec Dieu qui, en voie d'accomplissement révèle à l'être ses vrais moyens d'ascension.
b) l'appel de la matière : le dragon s'est lassé de bondir inutilement, mais ne tente pas d'ouvrir ses ailes, il ne ressent pas assez violemment l'appétit du Ciel pour les ouvrir d'un seul coup. Il rentre dans les eaux primitives, il renonce au Ciel de l'Esprit.
C'est le moment du problème absolu : il faut avancer ou reculer, monter vers le Ciel ou se laisser tomber dans la matière.

Le 5ème dragon est le dragon volant qui a enfin trouvé sa voie dans le domaine de l'Esprit.
6) Enfin, le dernier dragon est le dragon planant où l'initié a vaincu toutes les épreuves, sa mission n'est plus sur terre, il plane dans l'éther sur le coeur du soleil et le sol ne l'attire pas, il est libéré, il vit pleinement la vie de l'Esprit, il a conçu l'Unité Divine, c'est l'inaccessible nirvana.


Et nous, quel dragon sommes-nous ? Souhaitez-vous parler dragon... ?

Très fraternellement à tous et à chacun.


Les réponses à ce message

 Hello Mireille ! par Chorusfr le 13.11.05 à 15h38

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite