Ouvrons les yeux... - bonjour à tous, l'être humain, vous, moi, nous tous, nous sommes aveugles. Nous n'avons le plus souvent pas la moindre idée des conséquences de nos actes ou de

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Ouvrons les yeux...

Rédigé par Eiffel
Posté le mardi 05.06.07 à 20h54
Message n° 32858

bonjour à tous,

l'être humain, vous, moi, nous tous, nous sommes aveugles. Nous n'avons le plus souvent pas la moindre idée des conséquences de nos actes ou de nos propos. Je vais l'illustrer par trois histoires. Je précise que ce sont des histoires vraies. Des histoires qui se finissent de manière aussi soudaine que tragique.

Si parmi vous il y a des personnes plutôt sensibles, je leur déconseille de les lire, car elles sont assez perturbantes, dures, et limite "violentes". Elles ne sont bien sur pas destinées à plomber l'ambiance sereine et amicale de ce forum, mais sont "simplement" des témoignages, sans la moindre concession, de notre aveuglement à tous.

car nous aurions tous pu être à leur place.

amicalement
Eiffel
---
vous êtes toujours là ? Tant pis, je vous aurais prévenus...
---
---
---
La première histoire remonte à bien longtemps. Lorsque j'étais enfant, mon père a toujours été souple et compréhensif, et permettait à ses deux fils de faire leurs expériences quitte à en subir les conséquences, bien que ceci tout en restant le garant de leur sécurité. Sauf pour un point très précis, les blagues de style retirer la chaise d'une personne qui s'assoit.

Plus tard, alors que j'étais jeune adulte, nous regardions un film de Laurel et Hardi où cette "blague" était faite. Je lui ai alors posé la question et il m'a expliqué.

Ils étaient jeunes, tout beaux dans leurs beaux costumes de ce jour de remise des diplomes. En ce temps, le brevet des collèges était déjà un vrai diplome, et le bac encore plus. Alors devenir ingénieur !!! Ils s'étaient alors retrouvés tous les sept, le soir, pour fêter le merveilleux évènement. La bonne humeur et les débuts de chaleur estivale, accompagnées de quelques verres et l'ambiance devenait même résolument joyeuse. Ceci lorsque l'un des convives revenait avec un plat, le posant sur la table, puis s'assayant. Bonne blague que celle de retirer la chaise...

Du style vieille école, il se tenait toujours droit. Il s'assit donc parfaitement droit, sur une chaise qui n'était plus là, et son corps descendit le long d'une ligne parfaite. Lorsque le choc du sol eut lieu, son bassin remonta de quelques centimètres, enfonçant telle une épée la colonne vertébrale qui s'enfonça de ces quelques centimètres dans le cerveau.

mort sur le coup.
---
---
---
Bien plus récemment, un cousin à moi, qui est routier, faisait son travail, une livraison. A raison de parfois 12 heures de route par jour, il connait bien son métier ... et il en a vu ! Comme ce jour où, à une intersection, une voiture, illustrant à merveille l'excessivement mauvais conducteur qu'est le français, venait de couper la priorité à une mobylette. Cette dernière, fauchée, alla valdinguer à l'autre bout de la chaussée. Une situation qui pourrait être banale si elle n'était pas si criticable.

Le jeune homme se releva. Il avait mal au coude, mais surtout il était furieux, en rage ! Sa belle mobylette, toute neuve, la voilà foutue ! Il injuriait copieusement le conduteur irresponsable tout en retirant son casque. Puis il se tut. Le silence se fut. Car il tomba. Le corps d'un côté, et la moitié de son cerveau resté dans son casque de l'autre.
---
---
---
La dernière histoire est encore pire. Si vous avez été choqué par les précédentes, ne lisez pas, ou vous risquez de faire des cauchemards.

Car c'est en une simple phrase que le monde a basculé.
---

J'vais t'couper l'zizi !

Un collègue avec qui je faisais du théatre et qui était devenu, à défaut d'un ami, une relation amicale, me raconta un jour son histoire. Avec quelques "si j'avais su !". Une histoire banale et terrible à la fois.

Il avait été marié, et ce jeune couple harmonieux avait deux enfants. Un petit garçon de trois ans et sa soeur de deux ans son ainée. Le petit garçon avait, comme souvent à cet age, l'habitude de courrir partout les fesses à l'air, tenue bien plus confortable à son gout. Ses parents, lui faisant mettre (ou re mettre) à un slip, assermentaient souvent cet acte d'un sermon du style "si tu continues j'vais t'couper l'zizi !". Humour gentillet s'il en est.

Un jour, qui a sans doute été trouvé beau par bien d'autres personnes, un cri terrible retentit. Les parents accourent et contemplent, éperdus, cet odieux spectacle. Pensant bien faire, la grande soeur a mis la sentence à exécution, et les ciseaux ont profondément entaillé le jeune garçonnet.
En catastrophe ils prennent le gamin en sang sous le bras et se précipitent vers la voiture. L'hopital heureusement n'est pas loin.

La fillette, elle, a toujours été une réveuse. Elle a toujours un peu trainé quand il s'agit de monter en voiture. Là elle était en train de benoitement en faire le tour, pour monter de l'autre côté, quand la voiture a fait marche arrière. Et la voilà écrasée contre la voiture de derrière.

Morte.

Quasiment coupée en deux.

En ne sachant plus trop où ils en étaient, ce qui est bien compréhensible, les parents ont cependant gardé la présence d'esprit d'aller à l'hopital pour le garçon.

Malheureusement, il se sera vidé de son sang pendant le trajet.

Mort.

A l'hôpital, devant ce constat, la mère, la pauvre on la comprend, devient totalement hystérique. Quelques heures après elle s'effondre dans la prostration la plus totale. Depuis ce jour elle est complètement amorphe, le visage hébété, le regard fixe. En état de choc permanent.

Un légume.
---
---
---
bouleversant.

une bète blague évitable, un casque qu'on aurait pu garder, une simple phrase qui n'était pas indispensable...

et tout bascule.

tragiquement.

...
on n'a JAMAIS conscience des conséquences de nos actes.

l'être humain est si aveugle...


et c'est malheureusement suite à des expériences des plus traumatisantes que, parfois, on s'en apperçoit.

aussi, j'invite tout le monde à ouvrir les yeux et à prendre conscience de ses paroles et de ses actes, et ceci à chaque instant de sa vie.



Les réponses à ce message

 A nos actes manqués ? par Xianaelle le 05.06.07 à 21h23
 Une prise de conscience. par Chacel-18 le 06.06.07 à 03h15
 Ben oui ! Changer l'histoire par Xianaelle le 07.06.07 à 20h55
 Bonjour par Lavatar le 06.06.07 à 06h23
 Le hasard?? par Jc25032005 le 06.06.07 à 08h35
 Etre aussi heureux de voir tomber la pluie par Romaine le 08.06.07 à 21h54
 Dansons sous la pluie ? par Xianaelle le 08.06.07 à 22h06
 As-tu lu mon message ? par Romaine le 09.06.07 à 01h57
 Bien lu ton message par Xianaelle le 09.06.07 à 22h05
 Subtilite... par Ktikti le 09.06.07 à 16h28
 Voir plus loin que le bout de son nez par Eiffel le 11.06.07 à 21h02
 Oui mais à condition de bien poser son "luc" par Xianaelle le 11.06.07 à 21h17
 Bonsoir par Lavatar le 12.06.07 à 18h53
 VOIR plus loin ke le bout de son nez... par Ktikti le 12.06.07 à 16h52
 Laissons les "faits se faire" par Xianaelle le 12.06.07 à 20h57
 Aveugle ok par Sangoku le 12.06.07 à 22h45
 Enhaut et en bas... :-)) par Eiffel le 13.06.07 à 22h34
 Et si c'était aussi ça la vie? par Leeloominai le 14.06.07 à 11h20
 Bonsoir par Lavatar le 14.06.07 à 17h02
 Une complexité difficile à comprendre par Leeloominai le 14.06.07 à 22h10
 Les tragédies existent, Hélas. Mais... par Clemence31 le 17.06.07 à 16h51
 Bravooooooooo par Xianaelle le 17.06.07 à 18h54
 Ouai par Lipega le 17.06.07 à 19h43
 Voter c'est déjà une liberté par Xianaelle le 17.06.07 à 21h47
 Oui par Lipega le 17.06.07 à 23h16
 Lol par Xianaelle le 18.06.07 à 21h27
 Soyons assertifs par Thazz1 le 22.06.07 à 18h26

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite