Réalité ou délire ?... - Bonjour à tous, Voici mon premier post dans ce forum, j'espère que mon histoire ne sera pas trop longue (et lourde !...) et sera d'un certain intérêt pour

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Réalité ou délire ?...

Rédigé par Djodjo
Posté le lundi 30.01.06 à 01h11
Message n° 29109

Bonjour à tous,

Voici mon premier post dans ce forum, j'espère que mon histoire ne sera pas trop longue (et lourde !...) et sera d'un certain intérêt pour d'autres...
En tout cas merci d'avance à ceux qui auront la patience de le lire jusqu'au bout, ainsi, et en premier lieu, aux webmasters.

Plus qu'une demande d"avis, c'est aussi un peu un vidage de sac, parce que quelque part, on ne trouve pas beaucoup d'endroits où pouvoir s'exprimer sur ce sujet... Merci à ce forum d'exister

D'après vous, comment être certain qu'un ressenti est juste, ou si il sagit de l'invention (inconsciente) de son esprit.

On m'a souvent dit que j'avais des aptitudes de médiumnité.
Dans mon adolescence, j'ai pratiqué le spiritisme, mais j'avoue que je me suis un peu perdu, je pense pris par mon mental (de manière inconsciente). J'étais jeune et pas encadré, domage, je pense que j'aurai pu développer des capacités, au lieu de cela, ça m'a amené à douter de mes ressentis..

Depuis il m'est arrivé des expériences dont je ne peux douter, avec des manifestations très prononcées d'esprits.
Je me rends compte aujourd'hui que peut être j'aurai pu aider des âmes en peine ne serait ce que par la prière, si j'avais eu le peu de conscience que j'ai acquis depuis (dans le sens, de voir que quelqu'un avait peut être besoin d'aide, plutôt que le côté sensationnel du phénomène, je pense que vous me comprendrez)

IL m'est arrivé une expérience il y a peu
Cela doit faire deux ans, une jeune femme s'est tuée dans un accident de la route à la sortie de mon village...
Ayant l'habitude de sortir tard dans la nuit me promener (j'aime la sérénité nocturne, attention, absolument rien de morbide là dedans) je prenais régulièrement un chemin qui passait non loin de l'endroit où cela s'est produit. Je ressentais souvent de la compassion pour cette demoiselle... Et je ressentais la nécessité d'aller sur le lieu faire une prière et mettre un encens... Je me disais qu'elle était bloquée, qu'elle était dans la souffrance. Pourtant il m'a fallut un bon mois pour réagir, en fait je n'y pensais qu'en me trouvant à proximité de l'endroit, sauf un soir ou j'étais pris d'un coup comme l'absolue nécessité de le faire, rien d'autre importait. Je me suis donc rendu sur l'endroit, et , maladroitrement, je me suis mis à vouloir lui parler, j'ai taché de l'inviter à rejoindre la Lumière en toute confiance et Amour, bref, je suis resté un petit moment à prier pour elle avec cet encens que j'ai laissé sur place ensuite.
Bien entendu, une fois reparti je me suis trouvé ridicule, me reprochant ma prétention à croire que je pouvais ressentir que quelqu'un était bloqué, et pire, le délivrer !!!! Pourtant, au fond de mon coeur, je me disait que ça ce n'était pas grave, mon action était juste, parce que esprit bloqué ou pas, mon intention venait très sincèrement du coeur.

Coïncidence ou pas, je crois que c'était deux ou trois nuits après, cette fois ci j'étais endormi dans mon lit (je me couche tout de même à une certaine heure..!!!) Et d'un seul coup je me réveille, et là, je vis au dessus de moi une entité, une femme, flottant, elle était toute blanche (du moins irradiait une lumière blance) , pourtant son visage n'exprimait pas la paix, on sentait qu'elle était passée par des chemins terribles. Dans un coin de la chambre, je devinais aussi trois silouettes, mais je ne pouvait rien voir d'autre d'elles, elles étaient comme dans de l'ombre. De plus, autant vous le dire, tout ça n'a duré peut être qu'une seconde parce que émergeant du sommeil, je ne comprenais pas tout sur le moment, et pas préparé à cette rencontre ça m'a fait un choc émotionnel, et franchement les chocottes sur le coup, et du coup tout c'est évanoui.
Très sincèrement je pense que ce n'est pas le fruit de mon esprit... Par mon agitation, mon amie a été réveillée. Ce n'est que plus tard que j'ai fais le rapprochement avec mon intention pour la jeune femme. J'en ai parlé à mon amie, pour elle aucun doute que ces évènements étaient liés...

Il y a quelques mois, un jeune homme dont nous connaissons la famille de loin s'est donné la mort.
L"autre soir j'ai cru ressentir qu'il était lui aussi bloqué dans une énorme souffrance et culpabilité. Là aussi j'ai pris l'initiative de faire des prières pour lui ,et sa famille, dont les parents sont déchirés par le chagrin...

Mais je doute toujours de moi, comment être sûr de ce ressenti, de ressentir des âmes bloquées... N'est ce pas le fruit de mon imagination ?
De plus je me dis que lorsqu'on meurt, il doit y avoir toute une ribembelle de guides pour nous amener vers la lumière, comment serait ce possible de rester bloqué ?...

Pourtant à chaque fois je découvre une profonde compassion, vraiment sincère, venant de mes tripes et du fond de mon coeur, pour ces âmes bloquées, et mon intention de les aider est portée par la même énergie

Me conseilleriez vous d'arrêter, parce que pur délir, ou plutôt de persévérer, d'affiner ce ressenti, mais alors comment ... ?

Pourtant je ne suis pas toujours calé face à ça, j'avoue parfois ressentir des angoisse, même avoir peur ... parfois je ressens comme des masses aspirant mon ... "fuide" (??) (sans que j'appelle à quoi que ce soit, je me promène pénard et là zou, je me sens hyper mal , avec ces rondes autour de moi, il me faut même parfois lutter pour garder un esprit clair, j'ai d'étranges sensations (courbatures frissons décharges angoisses) dans tout le corps, mais je n'arrive pas à discerner de quel genre d'énergie il peu sagir... IL me faut beaucoup de concentration pour garder mon esprit clair et serein (je ne veux absolument pas rentrer dans la colère dans ces moments, mais je tache de me relier à la Lumière (...même si je ne sais pas si j'en ai la capacité...)

Je n'ai pas une facination pour le monde de l'au delà (désolé je ne sais comment l'appeler). je veux dire par là que je ne prends pas ça comme un loisir potentiel... Une recherche d'adrénaline, enfin bref, vous me suivez...
Celà vient du fond de moi, un appel que je ne métrise pas... Alors je me dis que finalement j'ai quelque chose à faire dans cette voie, en y réléchissant, alors j'aimerai bien , mais pas pour flatter mon égo, seulement pour aider, je n'aime pas savoir des êtres dans la douleur et la souffrance...

Seulement je ressens comme un blocage, quelque part je crois que j'ai un peu peur... Le mental a peur de l'invisible, des choses qu'il ne maitrise pas...
De plus j'ai un mauvais souvenir:enfant, je devais avoir moins de trois ans parce que je me souviens porter des couches pour dormir. La nuit dans ma chambre (très faiblement éclairée par les réverbères de la rue, ça économisait une veilleuse), il s'est produit pendant une période une chose qui m'est toujours resté gravée dans la mémoire:

D'une armoire sortaient des êtres, je ne voyais que leur silhouette. Deux restaient près de l'armoire, deux ou trois marchaient dans la chambre, et un, le dernier à sortir, venait s'assoir sur un coffre à côté de la tête de mon lit... IL restait un moment, parfois se penchait vers moi, je crois même que parfois il me touchait, la main, la tête, mais j'avais trop peur, je fermais les yeux.
Elles n'étaient que silhouettes, corps sombres, comme aspirant la lumière...
Après quoi cet être assis près de moi retournait dans l'armoire, celles se promenant la suivaient, puis celles restées près de l'armoire.
J'ai le souvenir d'être tétanisé par la peur, ne pouvant même plus crier... Une fois parties, je me lachais et hurlais... Mais parents les premiers soirs croyaient que je faisais des cauchemards, et étaient compatissants.
Mais ces évènements se produisaient toutes les nuits, et mes parents ont craqués, sûrement stressés par ces nuits cassées, et m'ont sévi, assez dûrement (je leur pardonne) Du coup, après cette punition, que je ne développerai pas, ces manifestations ont cessé...
Plus tard on m'a dit qu'elles étaient dues à mon cerveau qui fabriquait des images de ce que j'avais vu à la télé... Il faut bien trouvé une explication rationnelle...... Mais moi j'y crois pas. Je ne peux expliquer ce que s'était... mais j'y crois pas à cet argument...
Des anges ? alors pourquoi ils étaient comme de l'antimatière, et non pas des êtres rayonnants de lumière? en tout cas ils étaient d'une très grande fluidité, sans brusquesse, d'un calme extraordinaire...d'une grande douceur...
Si quelqu'un a une réponce à me donner sur ces êtres, elle est franchement la bien venue, c'est un rare souvenir que j'ai de cet age, et il est bien ancré !! malheureusement reste trop mystèrieux.
Et je crois que ma peur, mon manque de confiance vient de là...

Bref...

Alors, délirs, ou quelque chose à travailler, mais alors comment, par quoi commencer ?

Je suis à l'écoute de tout avis

j'espère que cette longue histoire ne vous a pas agacé et je vous remercie pour votre patience.

A bientôt j'espère

Djodjo


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite