S attacher sans s attacher - S attacher sans s attacher Il y a quelques années ces mots représentaient pour moi qu une énigme orientale que je trouvais sans importance et que je classais

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

S attacher sans s attacher

Rédigé par Jobios
Posté le vendredi 06.05.05 à 22h56
Message n° 24524

S attacher sans s attacher

Il y a quelques années ces mots représentaient pour moi qu une énigme orientale que je trouvais sans importance et que je classais comme une spécialité dont sont friands les japonais.
Aujourd hui, l expérience de la vie m a appris le sens de ce kohan.

Notre vie s écoule de seconde en seconde, de jour en jour, d’année en année. Tout évolue autour de nous. Nos enfants grandissent, nos amis et nous mêmes vieillissons. Nous acquérons maintes expériences. Nous voyons naître de nouveaux enfants et mourir nos proches. La nature se transforme, une cité a pris la place d’un espace boisé, un chemin est remplacé par une route, un petit bourg est devenu une ville. Rien aujourd hui ne ressemble à ce qui existait hier. Nostalgie. Début de souffrance. C’est là que le kohan cité plus haut prend de l importance.

Aimer un être c est s attacher à lui spirituellement et physiquement. Sachant que ce qui existe est impermanent, il faut avoir à l esprit que cet être aimé quittera ce monde un jour (ou que nous le quitterons avant lui). Celui qui continue à vivre doit suivre son chemin, avec courage. Il doit surmonter cette épreuve en ayant conscience que ce qui arrive touche tous les êtres vivants, hommes, animaux, végétaux, minéraux et autres formes d’existences qui ne sont pas perçus par nos sens. Rien n échappe à la loi de l impermanence.

Les hommes évolués spirituellement prient car ils ont pris conscience qu au delà de la chair il existe une autre dimension. Cette dimension est notre salut. La foi est l outil pour atteindre cette dimension, quelque soit la religion ou l état d esprit à condition d oeuvrer pour le bien et l amour .

S attacher sans s attacher c est aimer sans rendre esclave son partenaire et son propre esprit.
C est accepter le destin, c est suivre le cours de la rivière vers la mer en surnageant dans les flots des cascades et des courants pour finir dans le calme du fond de l océan.

Les biens matériels que nous acquérons pour vivre doivent être de simples supports car ces derniers ne sont pas éternels et peuvent être perdus demain au cours d un incendie, d une inondation ou autre catastrophe. Il faudra bien continuer à vivre après l épreuve et l attachement donné à ces biens ne fait que nous faire souffrir d avantage.

S enrichir honnêtement n est pas une faute car c est le résultat d un effort qui doit permettre plus de confort dans la vie. Cet effort doit cependant être juste. Sacrifier sa famille pour gagner plus alors qu il y existe déjà suffisamment d argent pour vivre risque d apporter plus de souffrance que de joie. L amour que nous devons donner à nos enfants, à notre conjoint a plus de sens que la valeur des billets qui ne sont qu un moyen d échange pour vivre. La richesse spirituelle que représente l amour vaut plus que tout l or du monde. Pour un homme perdu dans le désert, une bouteille d eau a plus de valeur qu une liasse de dix mille euros. S enrichir sans être esclave des biens gagnés permet de vivre sereinement. J ai vu des gens stressés car le cours de la bourse descendait. Ils en perdaient le sommeil et la santé. N est ce pas triste ?

Il y a tant à réfléchir sur ce Kohan, n est ce pas ?




Les réponses à ce message

 Bonjour Jobios ! par Cherchant le 07.05.05 à 08h24
 Eternel retour par Capella le 07.05.05 à 09h10

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite