Sagesse - LA SAGESSE. 17/04/02 L'homme n'est pas ce qu'il voit, ce qu'il peut toucher sentir, goûter ou entendre. Il est plus que cela. La connaissance qu'il semble avoir de lui

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Sagesse

Rédigé par Patrice
Posté le mardi 16.04.02 à 23h08
Message n° 234

LA SAGESSE. 17/04/02
L'homme n'est pas ce qu'il voit, ce qu'il peut toucher sentir, goûter ou entendre. Il est plus que cela. La connaissance qu'il semble avoir de lui est et ne sera toujours que partielle, une projection d'un domaine de spécialité, compatible à son dégré culturel, aux recherches de sa civilisation.
Cependant, certains humains ont dépassé leur condition ordinaire, et ont atteint certains degrés de SAGESSE. (Jésus, Boudha et bien d'autres, inconnus de l'histoire, je le suppose). Tous, intuitivement, de façon plus ou moins forte, nous percevons qu'il existe une autre dimension attachée à la vie, et que c'est bien dans l'exploration de l'univers intérieur que se dessine toute voie. Ce domaine, l'inconscient des psychologues, où s'impriment divers archétypes en de diverses variations est le réceptacle de diverses manifestations, où se puise la Connaissance.
Certaines religions orientales, depuis des temps immémoriaux, cultivent les écrits prophétiques en ce qu'ils recèlent de paroles de sagesse : connaissance, éthique de vie ...(Brahmanisme, boudhisme...)
Les autres religions, essentiellement monothéistes, ainsi que leur dérivés, imposent à leurs fidèles un dogme réducteur,
aliènant, ne permettant pas de créer les dispositions nécessaires à une quête, essentiellement en raison de la conviction d'un Dieu extérieur à soi. Les déviances imposées vont jusqu'à limiter ceux qui se modèlent selon des principes qu'ils apprennent, principes qui peuvent imposer en vrac l'autorité infaillible d'un humain, mais surtout, l'intolérance, voire la haine de l'autre, ce qui est contraire à la sagesse. (actuellement, des massacres inter-ethniques et religieux pullullent au Moyen-Orient).
Les adeptes de certaines civilisations antiques disposaient déjà de certaines vérités en soi, car ils construisaient leur propre cheminement par l'initiation (Egypte Antique - Grèce).
Or, toute être est appelé à participer à l'évolution, qui suit un certain nombre de règles et de cycles, ensembles de manifestations en perpétuelles mutations. La réincarnation est une constance que l'on retrouve parmi les concepts chaque fois que l'on se rapproche le plus de la source (écrit médiumniques - Oune, par exemple -), en tant que principe d'évolution sur la terre.
Mais quel est le sens de la vie ? Nulle réponse globale à cette question dans la mesure où la réponse ne peut être qu'individuelle selon la ou les voies qu'il suit. Le but serai de pouvoir conjuguer le verbe ETRE au singulier et au pluriel à la fois, état sans aucun doute exceptionnel du vivant de tout individu, vision de l'immortalité de l'esprit, TOUT se ramenant en l'UN.
Intermédiairement, disons que la sagesse est fondée sur la conscience de certaines lois qui régissent notre univers, non pas apprise, mais obtenue en puisant dans la Connaissance.
Les efforts seront orientés vers l'aide et le secours (pour les médiums de l'Alliance - cf Oune).


Les réponses à ce message

 Merci par (membre supprimé) le 18.04.02 à 20h02
 Patrice, par Leia44fr le 20.04.02 à 12h55

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite