SECTE:à nos membres en lot et garonne - Nous avons des membres en lot et garonne et un ami de l'Alliance nous met en garde contre une secte qui recrute chez les ados dans ce coin. voici

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

SECTE:à nos membres en lot et garonne

Rédigé par (membre supprimé)
Posté le jeudi 25.04.02 à 15h34
Message n° 469

Nous avons des membres en lot et garonne et un ami de l'Alliance nous met en garde contre une secte qui recrute chez les ados dans ce coin. voici copie de l'article de la dépèche du midi paru ce jour. Les jeunes attention !! ! je pense surtout à ceux qui ont demandé le livre de OUNE. qu'ils relisent ses enseignements et la soif de liberté de donne le spiritisme et non le dogme qui fait les sectes... si vous ètes ennuyés prévenez nous on vous aidera en prévenant les autorités..
_______________________________________________________
"source : dépèche du midi :
Victimes d'une secte déguisée
Le dossier des mouvements à tendance sectaire réapparaît en Lot-et-Garonne. De source concordante, des étudiants bordelais, au nombre de neuf selon les premiers renseignements, ont été placés en établissement psychiatrique en Gironde. Une première fois au moment des fêtes de fin d'année, puis en janvier et février. Trois d'entre-eux au moins auraient tenté de mettre fin à leur jour.
Aucune plainte n'a pour l'instant été déposée auprès de la justice bordelaise par les familles, mais il apparaît au vu des premiers éléments du dossier qu'ils participaient régulièrement, dans l'Agenais et dans le Bordelais, à des « cessions » proposées, aux jeunes de 13 à 30 ans, par un mouvement religieux identifié. Mais, jusqu'à ce jour, il n'avait pas attiré la suspicion dans le département. Les méthodes de recrutement ont été simplissimes puisqu'ils ont été approchés par des jeunes de leur âge, domiciliés en Lot-et-Garonne et membres de ce groupe.
Ce n'était visiblement pas la seule technique d'approche. En septembre 1999, une mère de famille d'Agen avait déjà signalé que son fils a un comportement et des propos surprenants (« tu es le diable... ») à son retour d'une colonie de vacances organisé dans les Pyrénées par les responsables de ce groupuscule. Elle cite le nom de son responsable, toujours en place d'ailleurs.
Ce mouvement pseudo-chrétien est en marge des obédiences traditionnelles. Il compterait une petite centaine d'adeptes domiciliés en Lot- et-Garonne et dans les départements limitrophes. Le mouvement religieux n'est pourtant pas repertorié dans les différents rapports parlementaires de ces dernières années, pas plus qu'il n'apparaît sur la liste des groupes à tendance sectaire de la MILS, la mission interministérielle de lutte contre les sectes.
C'est toutefois un secret de polichinelle: le Lot-et-Garonne est considéré comme une « terre d'accueil » propice au développement de ces groupes religieux dont les actions, à la frontière de la légalité, sont souvent sujettes à caution (lire ci- dessous). Exception faite des mouvements à tendance sectaire connus à l'échelon national, il existe une dizaine de ces mini-groupes dans le département.
Certains vivotent, d'autres prospèrent au gré d'un recrutement effectué dans la plus grande discrétion au sein des publics qualifiés de « fragiles »: demandeurs d'emplois, parents isolés, SDF... La liste n'est hélas pas exhaustive comme le montre cette affaire soulevée à Bordeaux, mais qui trouve ses racines en Lot-et-Garonne.
Stéphane BERSAUTER.
--------------------------------------------------------------------------------
Des moyens de lutte renforcés
Longtemps bloqués par le manque de moyens mis à la disposition des associations et de la justice, l'arsenal des outils de lutte contre les mouvements sectaires s'est renforcé depuis l'an dernier.
En juin 2001, les parlementaires adoptent notamment une série de textes censés limiter le pouvoir de ces mouvements. Ainsi, la « dissolution civile » des personnes morales susceptibles d'exploiter la sujétion psychologique. Seul obstacle, il faut que la personne morale ou ses dirigeants aient été l'objet de condamnations pénales définitives.
Par ailleurs, l'association des maires de France vient d'éditer un document sur « le maire et les sectes », considérant que les élus locaux sont en prise directe avec ces mouvements. Le ministère de l'Education nationale a fait de même en distribuant des informations regroupées sous le titre prudent: « prévention des risques de prosélytisme sectaire ».
A l'échelon local, l'Unadfi (qui peut désormais se porter partie civile) possède des correspondants susceptibles de répondre aux inquiétudes des proches. Mais l'ensemble de ce dispositif se heurte souvent aux craintes des familles, qui rechignent souvent soit à porter plainte, soit à témoigner même si leur anonymat est préservé."


Les réponses à ce message

 Ques que c'est que cette histoire ? par Basilus le 29.07.03 à 12h55
 Mauvaise interprétation par Regis le 29.07.03 à 13h04
 Tu viens foutre ta m...? par Asfi le 29.07.03 à 13h06
 Salut par Fafet le 29.07.03 à 15h04
 Salut basilus par Interosmos le 29.07.03 à 16h18
 Du calme par Alain- le 29.07.03 à 16h36

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite