Spiritualité : très beaux textes à lire : - Voila une histoire qui mérite d'être répétée : A un dîner de bienfaisance, le père d'un enfant handicapé a prononcé un discours inoubliable. Le voici :

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Spiritualité : très beaux textes à lire :

Rédigé par Flamand
Posté le samedi 05.07.03 à 09h59
Message n° 9070


Voila une histoire qui mérite d'être répétée :
A un dîner de bienfaisance, le père d'un enfant handicapé
a prononcé un discours inoubliable.
Le voici :
" On dit que Dieu fait tout avec perfection .... Mais où est la
perfection en Shay, mon fils ? Mon fils ne peut pas comprendre
les choses comme le peuvent les autres enfants. Mon fils ne
peut pas se souvenir des faits ni des chiffres comme le peuvent
les autres enfants. Où est donc la perfection de Dieu ?
Je crois, a-t-il poursuivit, qu'en créant un enfant handicapé
comme mon fils, la perfection que cherche Dieu est comment
on réagit à cet enfant ....
Voici une petite anecdote pour vous illustrer mes propos :
Un après-midi, Shay et moi nous promenions près d'un parc où
des garçons que Shay connaissait jouaient au baseball.
Shay me dit : " Penses-tu qu'ils me laisseront jouer ? "
Je savais que Shay n'est pas du tout le genre de coéquipier que
les garçons recherchent d'habitude, mais j'espérais que l'on permette
à Shay de jouer.
Je demande donc à un des joueurs de champ si Shay peut participer.
Le Garçon y pense pour quelques instants et dit : " Nous perdons par
six points et nous sommes à la huitième manche. Je suppose qu'il
peut faire partie de notre équipe et avoir l'occasion de frapper au
neuvième tour.
Le visage de Shay s'éclaira d'un sourire énorme.
On dit à Shay de mettre le gant et de prendre sa position. A la fin de
la huitième manche, l'équipe de Shay marque quelques points mais
traîne toujours par trois points. Au bout du neuvième tour, l'equipe de
Shay gagne encore un point ! On a deux sortants et les bases remplies,
et une chance de gagner le jeu.
Shay est le prochain en ligne. Est-ce que l'équipe va permettre à Shay
de frapper, risquant de perdre le jeu ?
Chose étonnante, on lui donne le bâton. On sait sans doute que c'est
presque impossible de gagner, car Shay ne sait ni comment tenir la bat
comme il le faut, ni comment frapper la balle. Cependant, quand Shay
s'approche du marbre, le lanceur avance quelques pas pour lober la balle
assez doucement pour que Shay puisse au moins toucher la balle avec
la bat.
Shay frappe lourdement au premier lancer, sans succès.
Un de ses équipiers vient à son aide et les deux prennent la bat en
attendant le prochain lancer. Le lanceur avance davantage et jette
légèrement la balle à Shay. Avec son équipier, Shay frappe un roulant
vers le lanceur, qui le ramasse et aurait pu facilement le lancer au
premier but, dans lequel cas Shay serait éliminé, et le jeu se terminerait.
Mais voila, le lanceur jette la balle en arc au champ droit, loin au-delà
du premier but. Tous se mettent à crier : " Cours au premier, Shay !
Cours au premier ! "
Jamais n'a-t-il eu l'occasion de courir au premier but. Il galope le long de
la ligne de fond, tout étonné. Quand il atteint le premier but, le voltigeur
de droite a la balle en main ; il peut facilement la jeter au deuxième but,
ce qui va retirer Shay qui court toujours, mais il lance la balle en haut
au-delà du troisième but et tous crient : " Cours au deuxième ! Cours au
deuxième ! "
Les coureurs devant Shay, transportés de joie, encerclent les buts en
route au marbre. Lorsque Shay s'approche du deuxieme but, l'adversaire
le dirige vers le troisième et s'exclame : " Cours au troisième ! "
Quand Shay passe par le troisième, les joueurs des deux équipes le
suivent en s'écriant : " Fais un circuit Shay ! " Shay complète le circuit,
prend pied sur le marbre et tous les 18 garcons le soulèvent sur les épaules.
Shay est le héros ! Il vient de faire le grand chelem et de gagner le match
pour l'équipe !
Ce jour-là, continue son père, les larmes aux yeux, ces 18 garçons ont
atteint leur propre niveau de la perfection de Dieu. "
___________________________________________________________________
Il était une fois un vieil homme, assis à la porte d’une ville.
Un jeune homme s’approche de lui :
« Je ne suis pas d’ici, je viens de loin ; dis moi, vieil homme,
comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? »
Au lieu de lui répondre, le vieillard lui renvoie la question :
« Et dans la ville d’où tu viens, comment les gens étaient-ils donc ? »
Le jeune homme aussitôt, plein de hargne :
« Egoïstes et méchants, au point qu’il m’était impossible de les
supporter plus longtemps ! C'est pourquoi j’ai préféré partir ! »
Le vieillard :
« Mon pauvre ami, je te conseille de passer ton chemin :
les gens d'ici sont tout aussi méchants et tout aussi égoïstes ! »
Un peu plus tard, un autre jeune homme s’approche du même vieillard :
« Salut, ô toi qui es couronné d’ans ! Je débarque en ces lieux ;
dis-moi, comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? »
Et le vieil homme de le questionner à son tour :
« Dis-moi d’abord, là d’où tu viens, comment les gens étaient-ils ? »
Le jeune homme, dans un grand élan :
« Honnêtes, bons et accueillants ! Je n’avais que des amis ;
oh que j’ai eu de peine à les quitter ! »
Le vieillard :
« Eh bien, ici également, tu ne trouveras que des gens honnêtes,
accueillants et pleins de bonté. »
Un marchand faisait boire ses chameaux non loin de là, et il avait
tout entendu :
« Comment t’est-il possible, ô vieil homme que je prenais pour
un sage, de donner, à la même question, deux réponses aussi
diamétralement opposées ? Serait-ce un poisson d'avril ? »
« Mon fils, déclara le vieil homme, chacun porte en son cœur
son propre univers et le retrouvera en tous lieux.
Ouvre ton cœur et ton regard sur les autres, et le monde
sera changé….. "
Auteur inconnu
_____________________________________________________________________
" Beaucoup de gens vont entrer et sortir de votre vie,
Mais seuls les vrais amis laisseront leur empreinte dans votre coeur.
Pour savoir comment vous y prendre avec vous-même, utilisez votre tête,
Mais pour savoir comment vous y prendre avec les autres, utilisez votre coeur.
Si quelqu'un vous trahit une fois, c'est de sa faute,
S'il vous trahit deux fois, c'est de votre faute.
Les grands esprits parlent d'idées,
Les esprits moyens parlent des évènements,
Les esprits petits parlent des gens.
Celui qui perd de l'argent perd beaucoup;
Celui qui perd un ami perd beaucoup plus;
Celui qui perd la foi, perd tout. "
Eleanor Roosevelt
__________________________________________________________________
PREUVE D' AMOUR :
Lorsque j'étais jeune homme, j’ai fait la rencontre d’une femme
étonnante : elle était d’une grande beauté et semblait dotée
d’une gentillesse à toute épreuve.
Nous nous sommes fréquentés quelque temps et avons rapidement
décidés de vivre ensemble.
Tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes:
je me levais le matin pour lui préparer un petit déjeuner,
elle me massait le soir avec douceur et nous échangions nos
avis sur tout ce qui nous était arrivé dans la journée.
Lorsqu’il nous arrivait d’être séparés, nous nous téléphonions
beaucoup. On ne se disait rien d’extraordinaire, seulement que
nous nous aimions et que nous avions confiance l’un dans l’autre.
Nous n’avions jamais un mot de colère et il semblait que
notre amour dût durer éternellement. Pour la première fois de
ma vie, j’accédais au bonheur : un état vécu et conscient.
Rassuré et pleinement satisfait de ma situation, j’ai
commencé à me lever plus tard et j’ai rechigné à préparer le
petit déjeuner. Le soir, ma compagne avouait être trop fatiguée
pour me masser. Lorsque nous rentrions du travail, nous allumions
la télé ou nous nous plongions chacun dans un livre, mais aucune
parole n’était prononcée.
Bien sûr, je m’apercevais de ce qui se passait, mais je ne
doutais pas un instant de la solidité du lien qui nous reliait.
Nous nous étions jurés fidélité et je n’avais pas oublié les
mots doux que nous échangions au début de notre relation.
Je me disais:
« Après tout, je n’ai rien à lui prouver, elle sait que je
l’aime. Nous deux c’est fait pour durer. »
Un an après le jour de notre rencontre, nous passions davantage
de temps avec nos amis respectifs qu’ensemble. Un an et demi
après le jour de notre rencontre, nous n’allions plus voir les
mêmes films au cinéma. 2 ans après le jour de notre rencontre,
nous ne faisions l’amour qu’une fois par mois.
2 ans et 5 jours après notre première rencontre, alors que je
rentrais du travail, j’ai trouvé un mot sur la table de la cuisine:
« Nous avons trop parlé et si peu fait. »
Elle était partie, je ne l’ai jamais revue.
Ce fut mon premier véritable chagrin d’amour et ma première
leçon valable dans ce domaine.
Ne vous contentez pas de paroles amoureuses, même si elles sont
douces à l’oreille.
L’amour ne vit que de preuves et d’actes.
Ne laissez pas le temps vous rattraper et sachez que rien n’est
jamais acquis, surtout lorsqu’on vise une relation durable. "
Auteur inconnu
___________________________________________________________________

UNE BELLE LEGENDE :
Une vieille légende hindoue raconte qu'il y eut un temps où tous
les hommes étaient des dieux. Mais ils abusèrent tellement de
leur divinité que Brahma, le maître des dieux, décida de leur
ôter le pouvoir divin et de le cacher à un endroit où il leur serait
impossible de le retrouver. Le grand problème fut donc de lui
trouver une cachette.
Lorsque les dieux mineurs furent convoqués à un conseil pour
résoudre ce problème, ils proposèrent ceci : " Enterrons la divinité
de l'homme dans la terre." Mais Brahma répondit : " Non, cela ne
suffit pas, car l'homme creusera et la trouvera."
Alors les dieux répliquèrent : " Dans ce cas, jetons la divinité dans
le plus profond des océans." Mais Brahma répondit à nouveau :
"Non, car tôt ou tard, l'homme explorera les profondeurs de tous
les océans, et il est certain qu'un jour, il la trouvera et la remontera
à la surface."
Alors les dieux mineurs conclurent : " Nous ne savons pas où la
cacher car il ne semble pas exister sur terre ou dans la mer
d'endroit que l'homme ne puisse atteindre un jour." Alors Brahma
dit : " Voici ce que nous ferons de la divinité de l'homme : nous la
cacherons au plus profond de lui-même, car c'est le seul endroit
où il ne pensera jamais à chercher."
Depuis ce temps là, conclut la légende, l'homme a fait le tour de
la terre, il a exploré, escaladé, plongé et creusé, à la recherche de
quelque chose qui se trouve en lui ! "
____________________________________________________________________
LA SAGESSE DE LA COLOMBE :
" Dis-moi combien pèse un flocon de neige ? ", demanda la mésange
charbonnière à la colombe.
" Rien d'autre que rien ", fut la réponse.
Et la mésange raconta alors à la colombe une histoire :
"J'étais sur la branche d'un sapin quand il se mit à neiger.
Pas une tempête, non, juste comme un rêve, doucement, sans
violence.
Comme je n'avais rien de mieux à faire, je commençai à compter
les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais.
Il en tomba 3 751 952. Lorsque le 3 751 953 ème tomba sur la
branche ( rien d'autre que rien, comme tu l'as dit ), celle-ci cassa."
Sur ce, la mésange s'envola.
La colombe, une autorité en matière de paix depuis l'époque d'un
certain Noé, réfléchit un moment et se dit finalement :
" Peut-être ne manque-t-il qu'une personne pour que tout bascule
et que le monde vive en paix ? "
______________________________________________________________________________
HISTOIRE D' ANGES :
" Deux anges s'arrêtèrent pour passer la nuit dans la maison d'une famille aisée.
La famille était méchante et refusa que les anges demeurent dans la chambre d'amis de la
maison. À la place, ils laissèrent les anges dormir dans une petite pièce située dans le
sous-sol froid. Durant le temps qu'ils faisaient leur lit sur le sol dur, le plus âgé des anges
aperçut un trou dans le mur et le répara.
Quand le plus jeune des anges demanda : " pourquoi ? "
Le plus âgé des anges répliqua : " Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent."
La nuit suivante, les deux anges arrivèrent pour se reposer dans une maison où les gens
étaient vraiment pauvres, mais où le fermier et sa femme étaient très hospitaliers. Après avoir
partagé le peu de nourriture qu'ils avaient, le couple laissa les anges dormir dans leur lit pour
qu'ils aient une bonne nuit de sommeil. Lorsque le soleil se leva le lendemain matin, les anges
trouvèrent le fermier et sa femme en larmes. Leur unique vache, de laquelle le lait était une
bénédiction, gisait morte sur le sol.
Le plus jeune des anges était furieux et demanda au plus âgé des anges comment il avait pu
laisser faire cela ? : " La première famille avait tout et tu l'as aidée en réparant un trou dans
leur mur au sous-sol ", accusa l'ange. " La deuxième famille avait peu, mais était disposée à
tout partager, et tu as laissé sa vache mourir."
" Les choses ne sont pas toujours comme elles paraissent ", répliqua le plus âgé des anges.
" Quand nous sommes restés dans le sous-sol de la maison de la première famille, je me suis
aperçu qu'il y avait de l'or dans le trou du mur. Le propriétaire était tellement rempli de haine
qu'il ne voulait pas partager sa fortune, j'ai bouché le trou afin qu'il ne retrouve plus cet or. Et,
la nuit dernière, lorsque nous étions endormis dans la chambre du fermier, l'ange de la mort
venait chercher la femme du fermier. J'ai négocié avec lui et je lui ai donné l'unique vache du
fermier à la place. Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent. "
" Quelques fois, c'est exactement ce qui arrive lorsque les choses ne tournent pas de la façon
dont on voudrait qu'elles tournent."
" Si vous avez la foi, vous n'avez qu'à croire que chaque mauvaise tournure des choses est à
votre avantage. Il se peut que vous ne vous en rendiez pas compte au début, jusqu'au jour où
vous vous apercevrez qu'elles étaient effectivement à votre avantage. "
" Une personne arrive dans ta vie et, rapidement, elle s'en va. Une autre personne devient ton
amie en te laissant de belles empreintes sur ton coeur et tu n'es plus jamais le même ou la
même, car tu t'es fait un nouvel ami ou une nouvelle amie ! "
" Hier est de l'histoire ancienne. Demain est un mystère. Aujourd'hui est un cadeau. Et c'est
pourquoi, on l'appelle le présent ! Je crois que c'est spécial de vivre et de savourer chaque
moment. "
__________________________________________________________________________________
" Persévérez dans l'amour fraternel. N'oubliez pas l'hospitalité : car, en l'exerçant,
quelques uns ont logé des anges sans le savoir. "
Bible : Hébreux ( 13 - 2 )
" De même je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu
pour un seul pécheur qui se repent. "
Jésus ( Luc 15 -10 )
" Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits ;
car je vous dis que leurs anges dans les cieux voient
continuellement la face de mon Père qui est dans les cieux. "
Jésus ( Matthieu 18 - 10 )
" Aucun malheur ne t'arrivera,
Aucun fléau n'approchera de ta tente.
Car Il ordonnera à ses anges de te garder dans toutes tes voies.
Bible : psaumes ( 91 -10 et 11 )
:D :D :D


Les réponses à ce message

 Complétons par Asfi le 05.07.03 à 11h27
 Complétons aussi par Pingala le 07.07.03 à 10h27

Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite