Ma petite Ophélie, - La mort n'est rien Je suis simplement passé dans la pièce à côté. Je suis moi. Tu es toi. Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le

 

Infos pratiques


tl4
Retour au forum     Retour au message père     Retour au message père

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Ma petite Ophélie,

Rédigé par Mireille
Posté le lundi 16.02.04 à 16h22
Message n° 16492

"La mort n'est rien
Je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné.
Parle-moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas de ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait vivre ensemble.
Prie. Souris. Pense à moi. Prie pour moi.
Que mon nom soit toujours prononcé à la maison
comme il l'a toujours été.
Sans emphase d'aucune sorte et sans trace d'ombre.

La vie signifie ce qu'elle a toujours signifié.
Elle reste ce qu'elle a toujours été. Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée,
Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je t'attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l'autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien."

Charles Peguy d'après un texte de St Augustin.


Ma petite Ophélie, que de douleur dans ton coeur si neuf.

Ta douleur m'affecte, nous affecte tous. Tu nous parles longuement de lui, de toi, de vous de tout l'amour qui vous unit comme "des âmes" soeurs et comme tu as bien fait, parler permet d'évacuer une partie de sa souffance dans l'immédiat et j'espère qu'autour de toi tu as des personnes vers qui tu peux t'épencher aussi souvent que tu en as besoin ? Ô combien vous vous aimez,et ô combien tu es malheureuse. Comment ne pas l'être ? et quoi te dire pour apaiser tes souffrances ? aucun mot ne peut remplacer ta peine, et tu te culpabilises de n'avoir pas eu de temps à lui consacrer la dernière semaine, mais tu sais Ophélie il n'y a pas de hasard, si tu n'as pas eu ce temps, c'est peut-être bien parce qu'ainsi la douleur peut-être un petit moins ouverte, si tu lui avais parlé 2 heures avant, je crois que ça aurait pire encore. Ne te fais aucun reproche surtout, il n'y en a aucun à se faire, la vie c'est ainsi, parfois on peut, d'autres on ne peut pas, tu étais dans une période où tu ne pouvais pas lui consacrer ce que tu aurais souhaité, c'est comme ça, ah...bien sur si tu avais su....mais si on savait, c'est sur on en changerait des choses. Mais on ne sait pas, tout ce qu'on sait c'est que la mort n'est pas une fin mais un début. Permets moi de te dire comment je vois les choses, mais pas comment je les sais, parce que bien sur, je ne les sais pas, je crois.....
Mourir, Ophélie ce n'est pas sombrer dans le néant, mourir c'est continuer autrement. La mort est une montée vers la lumière. Un homme qui meurt est un homme qui termine une vie terrestre pour en commencer une autre. Naître c'est accéder à la douloureuse vie terrestre, mourir c'est une naissance vers le bonheur. Nous avons une âme Ophélie et notre âme humaine n'aurait elle pas plus de valeur qu'un rocher ?
Oui, ton ami, ton meilleur ami est toujours vivant. Il semblerait qu'après la mort qui n'est qu'un passage, un "sas", vers une autre vie, on doive rester au repos qqs temps avant de retrouver "ses esprits", son esprit. Et il est vivant. oui quand on est dans l'autre vie, on vit, on aime, on continue. La mémoire ne s'efface pas, au contraire, elle nous revient. on voudrait dire à ceux qu'on aime " je suis là, je vit, ne pleurez pas, j'existe, oui je vous aime...."on le fait mais étant dans un état différent, ceux qu'on aime restés sur terre ne nous entende pas. Mais lorque ta douleur sera moins vive, si tu fais bien attention à ce qui se passe autour de toi, près de toi, alors peut-être seras-tu en mesure de le percevoir. Comment veux-tu qu'il t'oublie Ophélie ? votre relation est si profonde qu'il ne peut pas t'oublier. L'amour, sous toutes ses formes, traverse le temps et l'espace, il est comme notre âme : éternel !!! Il est dans l'autre vie, il n'est pas injoignable, pas du tout. Son corps est laissé à un endroit mais son esprit vivant se déplace sans problème Ophélie, il n'est pas resté à l'île Maurice et je suis sur qu'il vient vers toi, oui bien sur ..avec cet amour qui vous lie comment peut-il en être autrement. tu sais, dans l'autre vie, le sentiment d'amour est bien plus fort et profond qu'ici. Ici on n'a pas idée de la façon dont ce sentiment existe dans l'autre état.
Bon nombre de personnes sur ce site pourront te décrire comment elles ont pu entrer en contact avec leur amour de l'autre vie, comment certaines ont pu communiquer en direct de multiples façons et d'autres obtenir des messages. J'ai vu que sur une autre rubrique du site tu en parles, voilà une bonne façon de continuer cette conversation.......Les techniques de contact sont diverses et variées mais elles existent. Pour l'instant je pense que c'est trop tôt pour que tu tentes quoique ce soit, laisse le se reposer, dans quelques mois tu pourras essayer et d'ici là tu auras eu tout le temps de te documenter sur le sujet parce qu'il ne faut pas s'y lancer, comme ça sans être au fait des choses, sans un minimum de précaution, mais on en reparlera dans quelques mois, parce que oui le spiritisme peut se pratiquer seul suivant la méthode choisie mais il n'est pas exempt de dangers et qu'il faut connaître avant. Ne t'y lance pas maintenant Ophélie, c'est trop pour lui et c'est trop tôt pour toi, tu dois d'abord sortir de ton "brouillard" comme il doit d'abord sortir du sien.
Il est vivant Ophélie, sois en sur et si tu entends que "l'âme n'est en fait qu'une croyance", alors écoute ton coeur, lui il ne te donnera aucune croyance, seulement la certitude.

Permets moi de t'embrasser fort du fond de mon coeur.



Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite