Maman - Quarante jours déjà que tu nous as quitté pour des soleils étincelants, le vent d'automne t'a emporté, loin de nous. Une larme glisse sur ma joue, je t'ai promis

 
tl4
Retour au forum

Ce message est archivé, vous ne pouvez donc pas y répondre

Maman

Rédigé par Guenievre
Posté le vendredi 10.12.04 à 12h12
Message n° 21519

Quarante jours déjà que tu nous as quitté pour des soleils étincelants, le vent d'automne t'a emporté, loin de nous. Une larme glisse sur ma joue, je t'ai promis de ne pas pleurer, tu étais si fragile, ton corps épuisé n'en pouvait plus, mais tu luttais, petit soldat courageux, avançant le souffle court, sans une plainte, tu as tant donné de toi, envole toi vers la lumière libre et légère, tu m'accompagnes partout où je vais désormais, à chacun de mes pas : tu seras le papillon sur la fleur, le souffle du vent sur mon visage, l'arc en ciel sous la pluie.

Mes doigts sur le piano jouent la musique que tu aimes, le concerto que j'apprends c'est celui qui résonnait autour de nous lors de l'adieu, était-ce un signe de toi je crois, et l'horloge qui ne sonnait plus les heures que j'ai ramenée en souvenir s'est remise à marcher, comme un miracle !

Chaque matin mes yeux s'ouvriront sur ton absence et tes silences, mais nous nous étions préparées toutes les deux à cette séparation et je savais que je ne pouvais pas te garder éternellement.

Va petite Maman, n'oublie pas d'embrasser Papa, j'espère que tu seras toujours fière de moi, merci de m'avoir donné la vie, je t'aime pour toujours.


Plan du site · Recommander ce site
Tous droits de reproduction réservés (c) 2011
Tous les textes · Toutes les questions · Tous les avis · Toutes les lectures · 
spiritisme esprits spiritualite